Nouvelles

États financiers 2016: Saint-Colomban dégage un surplus appréciable qui permettra de réduire la dette de la Ville

Le conseil municipal de Saint-Colomban a déposé et approuvé hier les états financiers au 31 décembre 2016 qui affichent un surplus de 747 900 $, soit 4,6 % du budget. Afin de réduire l’endettement de la Ville, une somme de 258 000 $ prélevée à même ce surplus servira à devancer le remboursement de deux règlements d’emprunt lors de leur prochain refinancement en septembre 2017.

« Je suis très fier de présenter les résultats de l’exercice financier 2016. Pour une troisième année consécutive, nous avons réussi à contrôler rigoureusement les dépenses et à réduire notre endettement tout en continuant à bonifier nos infrastructures et les services aux citoyens, et ce, sans augmenter leur compte de taxes. Notre première place au Palmarès HEC en fait d’ailleurs foi : notre Ville est sainement gérée. La décision d’affecter le tiers du surplus 2016 au remboursement de la dette équivaut dans les faits à réduire le surplus à 3 % et s’inscrit dans cette volonté de gérer les finances de Saint-Colomban avec rigueur », a déclaré Jean Dumais.

 Parmi les nouveaux services et investissements en 2016, notons :

  • l’implantation du compostage;
  • l’installation de corbeilles de tri à deux voies pour les boîtes postales;
  • une cure de rajeunissement des parcs, et en particulier du parc Phelan et du parc-école La Volière;
  • l’aménagement d’un circuit de BMX;
  • le réaménagement du stationnement et des pourtours du Centre récréatif;
  • l’implantation d’un système automatisé d’alertes à la population;
  • l’amorce d’une démarche de Politique de la famille, des aînés et des personnes handicapées;
  • l’acquisition d’un premier véhicule électrique et d’une borne de recharge publique.

La Ville a également poursuivi la mise en œuvre du plan de drainage des eaux de ruissellement, réalisé des investissements routiers à raison d’1 M$, investi dans son réseau d’aqueduc et renouvelé le programme de contrôle biologique des insectes piqueurs.

«  En somme, nous avons réussi à améliorer la qualité de vie collective de nos concitoyens à travers de petits et de plus grands projets dans toutes les sphères des services aux citoyens », s’est réjoui le maire Jean Dumais.

« Nous avons amorcé 2017 avec confiance et croyons vivement que la rigueur de notre gestion nous permettra à nouveau de ficeler la présente année en dégageant un surplus budgétaire raisonnable. D’ici la fin de l’été, le noyau villageois sera pourvu d’une voie piétonnière, nous aurons complété la première phase du jardin collectif et les citoyens en récolteront déjà les fruits, la piste cyclable se verra allongée de quelques kilomètres vers l’est du territoire (du chemin du Lac-Rinfret vers le secteur Bois-Dormant), nous effectuerons une refonte complète de notre site web, 1 M$ sera à nouveau investi sur nos routes, nous implanterons le traitement du fer et du manganèse dans deux de nos aqueducs et les investissements se poursuivront pour la mise en œuvre de notre plan de drainage des eaux de ruissellement. En somme, nous mettons tout en place cette année encore pour gérer adéquatement les importantes sommes que nous confient les contribuables, comme nous l’avons fait depuis notre arrivée en poste », a conclu le maire.