jardinage1.jpg jardinage2.jpg jardinage3.jpg jardinage4.jpg jardinage5_balcon.jpg

L' agriculture urbaine et le verdissement

Défintion

L’agriculture urbaine, c'est toutes les cultures de produits d’alimentation réalisées en milieu urbain. Elle représente environ 15 % de la production agricole mondiale. La production autonome d’aliments pour la consommation quotidienne des citoyens est une action vers une plus grande sécurité alimentaire. C’est une réponse aux problématiques reliées au développement des villes. On y cultive généralement des légumes, des arbres fruitiers ou des animaux de basse-cour. Souvent limitée dans l’espace, l’agriculture urbaine est pratiquée par les citoyens, par le milieu communautaire ou dans les organisations. Le jardin urbain est aussi un lieu de verdissement important.
 

 

L’urbanisation et l’agriculture industrielle

Les pratiques de développement urbain et d’agriculture intensive actuelles ne sont pas viables à long terme. Voici les principaux effets qu’ont les processus utilisés :

  • Le déboisement des milieux humides et naturels;

  • Le rejet de matières résiduelles dans l’environnement;

  • La perte de la biodiversité, animale et végétale;

  • La détérioration de la relation entre l’Homme, la nature et le milieu de vie;

  • Orientées sur le bien-être économique plutôt qu’environnemental ou social;

  • Utilisation de pesticides et d’engrais chimiques néfastes pour l’environnement.

 

Avantages

L’agriculture urbaine et le verdissement des villes ont de multiples avantages en lien avec le développement durable :

 

Sociaux

  • Créent des liens d’appartenance avec la communauté par l’entraide;

  • Améliorent les conditions de vie;

  • Encouragent la participation citoyenne;

  • Encouragent les saines habitudes de vie;

  • Contribuent à l’éducation et à la sensibilisation en lien avec l’environnement;

  • Produisent des biens alimentaires frais et de qualité;

  • Créent des liens intergénérationnels.

 

Économiques

  • Amoindrissent l’effet de la fluctuation des prix du marché;

  • Permettent de lutter contre la pauvreté;

  • Augmentent la sécurité alimentaire;

  • Favorisent la création d’emplois;

  • Constituent un moyen d’insertion sociale;

  • Permettent le développement économique local;

  • Diminuent le coût du panier d’aliments.

 

Environnementaux

  • Diminuent les îlots de chaleur;

  • Diminuent la pollution engendrée par le transport des aliments;

  • Améliorent la qualité de l’air;

  • Réduisent la pollution totale pour l’alimentation;

  • Conservent les ressources naturelles;

  • Diminuent l’utilisation de produits chimiques;

  • Économisent l’énergie;

  • Réduisent les eaux de ruissellement;

  • Récupèrent des matériaux et des ressources;

  • Embellissent le paysage;

  • Constituent un contact avec la nature.

 

Limites et obstacles

Plusieurs obstacles et limites ralentissent l’adoption de ces pratiques pour qu’elles se substituent aux méthodes actuelles :

  • Résistances politiques et économiques;

  • Méconnaissance de l’agriculture urbaine;

  • Disponibilité insuffisante d’espaces cultivables;

  • Présence de petits animaux (écureuils, ratons laveur).

 

Les défis

Pour favoriser le changement et réussir à mettre de l’avant des techniques d’agriculture durable, plusieurs défis se posent à nous :

  • Cultiver malgré une population croissante dans les villes;

  • Augmenter l’efficacité de l’occupation du territoire;

  • Changer les mœurs et les priorités des décideurs;

  • Accroître la participation citoyenne dans les jardins communautaires;

  • Intégrer l’agriculture urbaine dans l’urbanisme des villes;

  • Prioriser le verdissement dans les projets d’urbanisme;

  • Planifier pour la conservation des milieux naturels;

  • Sensibiliser et éduquer les citoyennes et citoyens.

 

Références utiles sur le sujet :