Insectes nuisibles

Livrée des forêts

Au même titre que plusieurs villes au Québec, Saint-Colomban est présentement témoin d’une prolifération impressionnante d’un petit insecte forestier nuisible : la livrée des forêts (Malacosoma disstria). La Ville de Saint-Colomban est au fait de cette problématique et tient à rassurer la population quant à l’apparition massive de ces milliers de chenilles sur le territoire.

La livrée des forêts, Malacosoma disstria, est un papillon de nuit qui est largement répandu. Sa larve est une chenille noire et velue munie d'une bande blanche sur le dos et de lignes bleues entrecoupées de points jaunes sur les côtés. Les chenilles vivent en colonie et fabriquent des nids en soie sur les branches des arbres. Depuis leur apparition en mai, jusqu'à ce qu'elles atteignent leur maturité vers la mi-juin, elles dévorent le feuillage avec avidité.

Répertoriées à plusieurs endroits dans la ville, les colonies de chenilles ne constituent pas une menace pour la santé. Les livrées des forêts peuvent occasionnellement défolier gravement sinon complètement leurs hôtes. Néanmoins, les arbres survivent généralement, même à plusieurs attaques consécutives.

Comment contrôler et lutter contre la livrée?

Normalement, les parasites, les prédateurs (oiseaux, guêpes, araignées, fourmis), les maladies, la famine, les gelées printanières et les grands froids hivernaux maintiennent les populations de livrées des forêts. Cependant, afin d’aider à contrôler la population, on peut recourir à divers traitements pour protéger les arbres et les bâtiments, comme l'aspersion avec une eau additionnée de détergent à vaisselle (1 c. à thé par litre).

Il est également possible de couper les branches atteintes (20 cm sous le nid) et les brûler. En été, détruire les cocons sur les troncs d’arbres ou autres endroits protégés tels que clôtures, dessous de boîtes à fleurs ou débris.

Si vous désirez en apprendre davantage sur la livrée des forêts, visitez le site du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.