Collecte des matières compostables (bac brun)

Depuis juin 2016, la Ville de Saint-Colomban effectue la collecte des matières compostables. Vous avez sûrement de nombreuses questions quant à ces fameux bacs bruns. Rien à craindre, c’est simple, simple, simple! Vous trouverez toutes vos réponses dans cette page.

Mot de Salomé Corbo

Pourquoi composter? Oui, je vous l'accorde, ça fait un bac de plus à sortir et à nettoyer. En plus, ce sont des matières organiques qui se décomposent. « Beurk ! » se disent sûrement certains d’entre vous. Mais rassurez-vous, il n’y a aucune crainte à avoir. J’ai fait l’essai du bac brun et, entre vous et moi, si vous respectez quelques conseils tout simples, c’est une habitude vraiment très facile à prendre.

Il existe même des sacs de papier faits exprès pour le compostage qui facilitent la tâche. Je vous le dis, il n’y a aucune raison pour ne pas participer à la collecte des matières putrescibles. Plus important encore, le compostage c'est :

  • des milliers de sacs poubelles et des tonnes de matières valorisables de moins dans les sites d'enfouissement;
  • une importante réduction des gaz à effet de serre;
  • une solution sensée pour disposer des aliments périmés dans nos frigos, même si la meilleure solution demeure toujours d’acheter uniquement ce qu’on est certain de consommer.

Et surtout, il s’agit d’une magnifique façon de rendre à la terre une partie de tout ce qu’elle nous offre. Les fameux bacs bruns sont en effet remplis d’éléments essentiels qui enrichiront les sols et les rendront plus fertiles. Les feuilles mortes, les papiers souillés et les résidus de table, pour ne nommer que quelques exemples, ont ainsi une seconde vie. En compostant tous ensemble, nous permettons donc à la terre de continuer à nous nourrir, nous et les générations futures.

Bon compostage!

Salomé Corbo, porte-parole

 

 

Matières acceptées

Matières refusées

Résidus alimentaires Fruits et légumes

Viande, volaille, poisson et fruits de mer (comprenant os, peau, graisse et entrailles)

Restants de table et nourriture avariée

Café et thé (grains, marcs, filtres)

Œufs et leur coquille

Noix et leur écaille

Produits céréaliers (pâtes alimentaires, pain, céréales, condiments, sauce, etc.)

Papiers et cartons souillés Mouchoirs, essuie-tout, serviette de table

Boîtes de livraison de repas souillées

Assiettes et verres non cirés

Papiers et cartons souillés cirés

Matières recyclables

Résidus verts Feuilles mortes et aiguilles de conifères

Rognures de gazon

Résidus de jardinage et mauvaises herbes

Branches d’arbres d’un diamètre maximal de 1 cm

Brans de scie, copeaux de bois, écorces et petites racines

Branches d’un diamètre de plus de 1 cm, troncs et souches d’arbres

Plantes ou morceaux de plantes exotiques envahissantes (berce du Caucase, renouée du Japon et phragmite)

Terre, gravier, sable

Sols contaminés

Autres Cheveux, poils, plumes

Nourriture pour animaux

Cure-dents

Litières de petits animaux

Cendres froides (éteinte depuis au moins 4 semaines)

Tabacs, cigarettes, cigarillo (sans filtre)

Excréments d’animaux (en vrac seulement)

Textile (même organique)

Couches et produits sanitaires

Médicaments et déchets biomédicaux

Carcasses d’animaux (ex. : têtes et pattes de chevreuil)

Charpie de sécheuse et feuilles d’assouplissants

Sacs d’aspirateurs et contenu

Chandelles

Produits cirés : soie dentaire et coton-tige

Sacs de plastique, biodégradables ou compostables

 

Questions et réponses

La collecte des matières putrescibles diminue la production de gaz à effet de serre et détourne des tonnes de matières valorisables des sites d’enfouissement. Toutes les matières compostables qui étaient traitées comme des déchets serviront désormais à produire un compost de qualité, ce qui en fait une heureuse solution de rechange aux engrais chimiques. En remplissant votre bac brun, vous contribuerez donc à améliorer la qualité de l’environnement.

La Ville se conforme ainsi aux exigences de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles. Le nouveau Plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) de notre MRC reprend les exigences de cette politique et visait la collecte du bac brun dans ses cinq municipalités avant 2018. Puisque l’environnement figure parmi les priorités de la Ville de Saint-Colomban et de ses citoyens, celle-ci a décidé d’implanter la nouvelle collecte dès 2016.

… parce que je ne veux pas faire le tri des matières compostables

Le succès de cette collecte repose sur notre participation à tous, c’est pourquoi un bac brun sera distribué à chaque appartement ou maison. Rappelez-vous : le compostage, ce n’est vraiment pas compliqué, c’est une question d’habitude. Une fois habitués, vous n’y penserez même plus, comme pour votre ceinture de sécurité!

… parce que je fais déjà du compostage

Le bac brun est un complément à votre composteur de jardin dans lequel plusieurs matières ne peuvent être déposées (viandes, poissons, gras, produits laitiers et animaliers, résidus de papier et de carton souillés, etc.) Vous pouvez donc continuer de produire votre compost tout en réduisant le volume de votre sac à déchets tout au long de l’année. À lui seul, le compostage domestique ne permettrait pas d’atteindre les enjeux environnementaux et les objectifs gouvernementaux.

Les bacs et la trousse de démarrage seront distribués automatiquement aux nouvelles constructions. Si vous n’avez pas reçu de bac ou que des éléments sont manquants lors de votre déménagement, communiquez avec le Service des travaux publics.

Votre trousse comprend :

  • Un bac brun d’une capacité de 240 litres (plus petit que votre bac bleu de 360 litres)
  • Un mini-bac de comptoir pour la cuisine
  • 10 sacs en papier spécialement conçus pour faciliter le compostage
  • Un autocollant aide-mémoire à apposer sur votre mini-bac de comptoir

Comme pour les bacs bleus, c’est la Ville qui est propriétaire des bacs. C’est pourquoi, si vous déménagez, vous devez laisser le bac brun sur place pour le prochain propriétaire ou locataire.

En cas de bris de votre bac, avisez le Service des travaux publics en indiquant la nature du bris, votre adresse et un numéro où vous joindre.

La réponse est simple, posez-vous ces trois questions :

  • Est-ce que ça se mange?
  • Est-ce que c’est en papier ou en carton?
  • Est-ce que c’est un résidu de jardin?

Si vous répondez OUI à l’une de ces questions, ça va dans le bac brun!

Attention, les sacs de type plastique, biodégradables, compostables ou non, ne sont PAS acceptés.

Pour plus de détails, consultez le tableau qui suit:

Comme les poubelles, le bac brun peut produire des odeurs désagréables et attirer les animaux nuisibles… à moins de mettre en pratique ces quelques trucs et astuces pour éviter les odeurs et les désagréments :

  • lavez régulièrement le mini-bac de cuisine… c’est facile, il va même au lave-vaisselle;
  • maintenez fermés les couvercles du bac brun et du mini-bac en tout temps;
  • utilisez la technique de la papillote qui consiste à envelopper les viandes, poissons, fruits de mer, carapaces et os, ainsi que les aliments juteux dans du papier journal. Refermez sous forme de papillote (faites un paquet);
  • essayez la technique de la lasagne en recouvrant les matières humides (résidus de table) avec des matières sèches (résidus de jardin, feuilles mortes, papier journal, carton et autres) pour absorber l’humidité, pour empêcher que les matières ne collent aux parois, pour maintenir la propreté des bacs et pour que nous puissions plus facilement vider votre bac;
  • ajoutez du bicarbonate de soude dans les bacs pour aider à neutraliser les odeurs;
  • placez le bac brun à l’ombre;
  • sortez votre bac à chaque collecte, même s’il contient peu de matières;
  • au besoin, nettoyez le bac à grande eau avec un peu de vinaigre ou de savon biodégradable. Saupoudrez les parois internes de bicarbonate de soude (évitez l’utilisation d’eau de javel, hautement toxique).

Les sacs de papier destinés au compostage, quoique pratiques, ne sont pas essentiels. Vous pouvez déposer les matières directement dans le mini-bac, utiliser la technique de la papillote décrite ci-haut ou vous procurer des sacs dans un commerce près de chez vous (ex. pharmacie Proxim). Attention, les sacs de type plastique, biodégradables, compostables ou non, ne sont PAS acceptés.

Même si le camion de collecte diminue ses activités pendant l’hiver, votre bac brun ne devrait pas hiberner pour autant. Voici quelques trucs pour éviter qu’avec le gel, les matières compostables collent aux parois et au fond du bac brun et qu’il soit difficile d’en vider le contenu:

  • déposez du papier journal, des sacs en papier ou du carton au fond et entre les couches de matières humides;
  • pour réduire le contact à l’intérieur du bac, vous pouvez utiliser un grand sac en papier pour résidus de jardin ainsi que des petits sacs en papier;
  • laissez geler les sacs de papier du mini-bac ou les papillotes (dans votre congélateur ou tout simplement dehors en hiver) avant de les déposer dans votre grand bac (assurez-vous de les placer hors de portée des animaux);
  • évitez de déposer des liquides dans votre bac brun;
  • si votre bac est gelé et que vous disposez d’un garage chauffé, entreposez votre bac au chaud pour la nuit, la veille de la collecte.

Oui, tout comme les citoyens, ceux-ci recevront des bacs et seront inclus dans la collecte des matières compostables. La Ville les contactera individuellement pour déterminer leurs besoins quant au nombre de bacs.

Communiquez avec le responsable de l’environnement au Service d’aménagement, environnement et urbanisme, il nous fera plaisir de recevoir vos commentaires et de répondre à toutes vos questions.