8 août, 2019

Jefferson

Jean-Claude Mourlevat
Suggestion de : l'équipe de la bibliothèque

Disponible en version :

Papier

"Tout indique que cette journée sera belle pour le hérisson Jefferson Bouchard de la Poterie. En effet, il se rend, par un beau matin d'automne, chez son coiffeur Edgar le blaireau pour "se faire rafraîchir la houppette" et s'il a de la chance, il verra sans doute Carole, la gentille nièce de ce dernier. Arrivé sur place, rien ne se déroule cependant comme prévu: Jefferson se retrouve devant une porte close, mais entre en voyant qu'une vieille cliente est à l'intérieur, endormie sous un casque chauffant. Sur le sol, il fait toutefois une découverte macabre: le corps inanimé d'Edgar, poignardé par une paire de ciseaux. Comme il se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment et qu'il prend la fuite devant l'unique témoin de la scène, le hérisson devient aussitôt le principal suspect du meurtre, mais selon les informations qu'il a recueillies, tout porte à croire qu'un humain aurait commis le crime. Aidé de son fidèle ami, le cochon Gilbert, Jefferson prend part à un voyage organisé jusqu'à la ville des hommes pour découvrir que chez ces derniers, le meurtre animal est malheureusement chose courante. [SDM] Roman animalier se voulant avant tout drôle et sympathique en donnant à suivre une ribambelle de bêtes anthropomorphisées attachantes, mais qui dissimule, sous son enquête policière en terre des hommes, un discours moral sur le traitement des animaux dans les abattoirs et sur la consommation massive de viande. En effet, Gilbert prend en filature deux lascars et infiltre un lieu où il voit des troupeaux de moutons et de cochons blessés, violentés, électrocutés et torturés, ce qui le choque au plus haut point. "