Division de la prévention des incendies

Depuis l’entrée en vigueur du schéma de couverture de risque incendie de la MRC de La Rivière-du-Nord, le Service de sécurité incendie de Saint-Colomban a concentré ses efforts afin de faire de la prévention des incendies la pierre angulaire de la sécurité incendie.

Mandat de la division de la prévention des incendies :

  • Procéder aux inspections des bâtiments à risques divers selon les paramètres prescrits par le Schéma;

  • Inculquer des comportements sécuritaires auprès des jeunes et sensibiliser le public en donnant des conseils de prévention;

  • Procéder à l’analyse des incendies et des accidents dans le but d’adapter la réglementation et orienter les campagnes de sensibilisation du public.

Programme de visites annuelles

Campagne 2017

La campagne de prévention débutera à la mi-avril.Cette année, la division de la prévention procédera à la visite de 900 résidences. Si vous êtes absents lors du passage des pompiers, un accroche-porte vous signalera leur visite et vous permettra de prendre rendez-vous pour une nouvelle rencontre.

 

Le schéma de couverture de risque incendie de la MRC de La Rivière-du-Nord (SCRIRN) demande aux Municipalités de procéder à l’inspection de l’ensemble des bâtiments se trouvant sur leur territoire respectif. Les bâtiments sont divisés par catégorie de risques et les inspections doivent se faire de façon annuelle ou échelonnées sur une période de temps déterminée.

Pour atteindre l’objectif du SCRIRN, le programme de visites annuelles se divise en deux volets :

  • Le premier volet consiste à l’inspection annuelle des bâtiments à risques élevé et très élevé.

  • Le second volet vise à inspecter l’ensemble des résidences de Saint-Colomban. Le nombre total de résidences se chiffre à environ 5000. Ces résidences seront inspectées sur une période de 5 ans.

Puisque la Ville de Saint-Colomban s’est dotée d’un Règlement de sécurité incendie, la division de la prévention des incendies travaille à faire appliquer ce dernier afin d’éviter les incendies et de protéger l’ensemble des citoyens.

 

Éléments vérifiés lors des visites annuelles :

  • Les avertisseurs de fumée : sont-ils fonctionnels, bien situés et en nombre suffisant ?

  • Les extincteurs : sont-ils fonctionnels, bien situés et en nombre suffisant ?

  • Selon le cas, les détecteurs de monoxyde de carbone : sont-ils fonctionnels, bien situés et en nombre suffisant ?

  • Si vous possédez le système de chauffage au bois, quel est votre récipient de vidange de cendre ? À quel endroit entreposez-vous votre bois de chauffage et quelle en est la quantité ?

  • Avez-vous fait votre plan d’évacuation ?

Lors de ces visites, si vous avez des questions en lien avec la prévention des incendies, n'hésitez pas, le pompier sera en mesure de vous conseiller ou de vous référer à la personne qui pourra vous répondre.

Les sections suivantes vous guideront afin de respecter les grandes lignes du Règlement sur la sécurité incendie et vous permettront de veiller à votre sécurité et celle de vos proches.
 

L'avertisseur de fumée

Bien que cette campagne de publicité provinciale date de quelques années déjà, le message demeure toujours d’actualité.

La fumée, principal agresseur lors d’un incendie. 

Comment faire face à cet adversaire de taille ? 

  • Vous devez posséder 1 avertisseur de fumée / étage, sous-sol inclus;

  • Installez-les aux endroits appropriés, assurez-vous de changer les piles à chaque changement d’heure  (2 X / année) et n'oubliez pas de voir à son entretien régulièrement.

  • L’avertisseur de fumée doit être changé tous les 10 ans;

  • En aucun cas il ne peut être peint;

  • Appuyez sur le bouton test 1 fois / mois afin de vérifier son fonctionnement;

  • Nettoyez-le avec l’aspirateur de façon récurrente afin d’éviter l’accumulation de la poussière dans la chambre de détection;

 

Types d’avertisseur de fumée

  • À ionisation : Ce type d’avertisseur est le moins dispendieux. Sa particularité est reliée au fait qu’il détecte des particules de petite taille. Son emplacement de prédilection est à proximité des chambres à coucher.

  • À cellule photoélectrique : L’avertisseur à cellule photoélectrique est la solution aux fausses alertes. Puisque ce dernier détecte des particules de taille supérieure, installé près de la salle de bain ou de la cuisine, il évitera les déclenchements inutiles.

Le bon avertisseur au bon endroit vous évitera de sortir votre linge à vaisselle ! Cela vous permettra d’associer leur déclenchement à un vrai incendie et vous n’aurez qu’à procéder à l’évacuation de votre domicile.

L’avertisseur de fumée est votre seul gardien en cas d’incendie, prenez les bons moyens afin qu’il puisse vous sauver la vie !

Le détecteur de monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est un gaz inodore, incolore, sans saveur, mais bel et bien toxique.

Les sources possibles de monoxyde de carbone :

  • Un appareil à combustion;

  • Un garage attaché au bâtiment.

 

L’appareil à combustion : Tout appareil qui brûle une matière afin de générer de la chaleur :

  • Poêle à combustion lente;

  • Cuisinière au gaz;

  • Fournaise à l’huile, au gaz propane ou au gaz naturel;

  • Foyer.

* Même si les appareils neufs sont moins enclins à émaner du monoxyde de carbone, il est quand même primordial d’entretenir de façon rigoureuse toutes les composantes de ces installations car elles demeurent un risque.

 

Le garage attaché à la résidence

Il constitue également un risque parce qu’il est plus que probable que l’on y retrouve des appareils à moteur tels que tondeuse, tracteur, génératrice, automobile, etc...

 

Afin d’éviter le pire, certains gestes sont nécessaires en ce qui concerne le monoxyde de carbone. Dès que votre domicile est muni de l’un ou l'autre de ces deux éléments, vous devez vous doter d’un détecteur de monoxyde de carbone.

Où installer votre détecteur de monoxyde de carbone ?

Puisque ce gaz est dangereux et sournois, il est recommandé d’installer votre détecteur de monoxyde de carbone à proximité de l’endroit où vous dormez. Ce gaz possède une densité similaire à celle de l’air. Il peut donc se trouver à n’importe quel niveau de l’air ambiant. Par conséquent, vous pouvez installer votre détecteur de monoxyde de carbone à n’importe quel niveau par rapport au sol.

* En comparaison, le détecteur de gaz propane doit être installé au niveau du plancher en raison de sa densité beaucoup plus lourde que l’air.

 

Que faire lorsque votre détecteur de monoxyde de carbone se déclenche ?

  • Faites aérer votre bâtiment en ouvrant portes et fenêtres.

  • Évacuez votre bâtiment : Ne réintégrez la maison que lorsque l’alarme a cessé.

  • Vérifiez votre détecteur de monoxyde de carbone s’il est toujours en alarme.

  • Dans le doute, contactez votre Service de sécurité incendie : Faites le 9-1-1.

 

Les symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone s’apparentent à celle d’une grippe, d’une gastroentérite ou d’une intoxication alimentaire (nausée, mal de tête, fatigue). Dans les cas plus graves, elle peut provoquer une perte de conscience et éventuellement la mort.

Le chauffage au bois

Cette campagne de prévention des incendies de 2009 Chauffez sans y passer demeure une réalité. Année après année, plusieurs incendies reliés au chauffage au bois détruisent des résidences.

Voici quelques conseils qui vous permettront d’éviter un incendie :

  • Assurez-vous que votre appareil de chauffage est doté de sa plaque d’homologation. Cette plaque  indique l’ensemble des dégagements à respecter. Elle doit être accessible pour vérification et ne peut être enlevée de l’appareil, ni être modifiée.

  • Votre appareil de chauffage au bois doit être installé sur un revêtement incombustible et  les dégagements au sol doivent être respectés.

  • Prenez le temps de vérifier votre appareil. Si vous constatez que la fenêtre de la porte est craqué, que le joint d’étanchéité est rompu ou absent, que la maçonnerie intérieure de votre foyer ou que les briques réfractaires sont brisées ou manquantes, procédez aux réparations nécessaires.

  • Votre appareil à combustion doit avoir une distance minimale de 1,5 mètre de tout objet combustible.

 

La cheminée

La cheminée est l’élément auquel doit être accordée toute votre attention. Cet élément qui permet d’évacuer les gaz de combustion à l’extérieur de votre habitation, doit être entretenu de façon rigoureuse. La raison en est simple, un mauvais entretien peut créer un incendie.

Lors de la combustion, le bois dégage entre autres de la créosote et de la suie. La créosote, particules de goudron qui s'accumulent aux parois de la cheminée, a un potentiel calorifique hautement inflammable. Une infime accumulation de créosote peut provoquer un incendie.

C'est pourquoi il est primordial de faire ramoner votre cheminée au moins une fois par année. Parallèlement, le ramoneur pourra faire d'une pierre deux coups en inspectant et en nettoyant, s'il y a lieu, les bouchons créés par des nids d’oiseaux ou autre objet quelconque.

 

Si le feu prend dans la cheminée, ne perdez pas de temps !

  • Fermez la ou les clés de votre appareil à combustion;

  • Procédez à l’évacuation de votre habitation;

  • Rendez-vous au point de rassemblement;

  • Contactez le 9-1-1.

 

L’entreposage du bois de chauffage

L'accumulation de bois de chauffage à l’intérieur d’un bâtiment augmente considérablement sa charge combustible.

Réglementation :

  • Bâtiment : Quantité maximale de 2 cordes de bois (2,50 mètres cubes de bois);

  • Maison mobile : Quantité maximale de 1 corde de bois (1.25 mètre cube de bois).

 

Pour réduire les risques d'incendie,  le bois de chauffage ne doit être entreposé :

  • En dessous d’un escalier;

  • À moins de 1,5 mètre d’un escalier;

  • À moins de 1,5 mètre d’une source de chaleur;

  • À moins de 1,5 mètre d’une porte d'accès à l’extérieur (pour faciliter vos chances d’évacuation)

  • À moins de 3 mètres d'une substance inflammable ou dangereuse.

 

Les cendres chaudes

Chaque année, il survient en moyenne 140 incendies de bâtiments causés par un mauvais entreposage des cendres chaudes. Les statistiques révèlent que dans la plupart des cas, le contenant était inapproprié ou l’entreposage était inadéquat. Cette source de chaleur compte parmi les 10 premières sources de chaleur identifiées par les pompiers lors de la recherche des causes et des circonstances des incendies. 

Attention : Les cendres chaudes dégagent du monoxyde de carbone; c’est pourquoi elles doivent être entreposées à l’extérieur de la maison ou du garage.

Comment vous en débarrasser

  • Videz régulièrement les cendres du foyer. Utilisez un contenant métallique avec un fond surélevé et un couvercle étanche. N’utilisez jamais un aspirateur pour ramasser les cendres chaudes.

  • Déposez le contenant à l’extérieur sur une surface non combustible.

  • Gardez une distance minimale d’un mètre entre le contenant métallique et les murs de la maison, du garage, du cabanon et de toute autre matière combustible comme une haie ou un abri de toile.

  • Les cendres devraient reposer dans ce contenant au moins 3 à 7 jours avant d’être jetées dans un autre contenant tels le bac de matières organiques ou la poubelle. À cet effet, consultez également les recommandations de votre municipalité.

  • Avant de transvider les cendres dans un autre type de contenant, vérifiez que ces dernières sont parfaitement refroidies. Brassez les cendres régulièrement afin de vous assurer qu’aucune chaleur ne s’en dégage.

  • Pour plus de précautions, conservez les cendres durant toute la saison hivernale et débarrassez-vous-en seulement au printemps.

Source : Ministère de la Sécurité publique

 

Conseils de prévention sur le chauffage au bois

L'extincteur

 

 

 

 

Tout bâtiment doit posséder un extincteur portatif.

Lorsqu’un logement regroupe un usage d’affaires pour enfants ou pour personnes âgées, ils doit être installé conformément au Code national de prévention des incendies et à la Norme NFPA 10.

 

Conseils pour bien choisir votre extincteur

  • Un extincteur de 5 lbs minimum est recommandé;

  • Il doit être muni d’un indicateur de pression (manomètre);

  • L’année de fabrication doit être indiquée sur l’extincteur;

  • Il est suggéré, pour votre résidence, un extincteur de type ABC à poudre chimique comme agent extincteur.

 

Entretien régulier

Voici les 4 éléments de base à vérifier de façon régulière pour s'assurer de son bon fonctionnement.

  • Le manomètre : Lorsque l’aiguille se trouve dans une des deux parties rouges, votre extincteur présente une défaillance, faites-le réparer chez un spécialiste.

  • S'assurer que la goupille est maintenue en place.

  • S'assurer que le tuyau est bien fixé et ne présente pas de bris.

  • S'assurer qu’aucun objet n’obstrue la buse.

 

Entretien à long terme de l'extincteur de type  ABC (à poudre chimique comme agent extincteur)

  • Fait par un spécialiste;

  • Vérification annuelle;

  • Recharge complète tous les 6 ans;

  • Test hydrostatique tous les 12 ans.

 

Utilisation

NE JAMAIS METTRE VOTRE VIE EN DANGER :

Utilisez l’extincteur portatif seulement au tout début d’un incendie et lorsque la hauteur de la flamme ne dépasse pas 90 cm (3 pieds).

 

L’acronyme « TAPÉ » décrit les étapes d’utilisation de votre extincteur.

T irez la goupille;
A pprochez-vous du feu;
P ropulsez l’agent extincteur en appuyant sur la manette de commande;
É tendez l’agent extincteur de gauche à droite à la base du feu.

Lorsque l’extincteur est vide, sortez du bâtiment rejoindre le point de rassemblement et attendez les pompiers.